Shirakawa-go 白川郷 se situe dans la préfecture de Gifu 岐阜県  ; c'est à une heure de bus de Kanazawa.

J'avais vu sur la NHK World (la chaine de TV Japon , en anglais) un reportage sur Shirakawa-go, et cela m'avait donné envie d'y aller, mais je pensais que c'était perdu dans la montagne - ça l'est - et inaccesible - ça ne l'est pas !

En regardant la page touristique de la ville de Kanazawa, j'ai vu une photo de Shirakawa-go, et je me suis rendu compte qu'en fait, c'était très près, et facile d'y aller. J'ai fait réserver le bus par mes amis de Kyōto, et ce matin, j'y suis allé.

La météo locale sur internet annonçait 12-18 degré et 65% de risque de pluie ; j'ai pris une veste et un parapluie.

Mais il faisait grand soleil et 26 degré : j'ai cramé !

 

DSCF2658

DSCF2656

 

Le village de Shirakawa-go est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995 ; on y trouve le plus grand nombre de maison de style gasshou zukuri 合掌造り, des maisons avec des toits de chaume très pentus.

Mais trève de bla-bla. Voici les premières photos.

DSCF2673

DSCF2675

DSCF2681

DSCF2682

 

Photo prise de la colline, à l'autre bout du village, où se trouve l'observatoire.

DSCF2704

DSCF2707

DSCF2709

DSCF2729

 

Redescendu dans la vallée.

Il y a beaucoup de rizières devant les maison, et des iris plantés le long des bord des rizières.

DSCF2699

DSCF2744

DSCF2809

DSCF2797

DSCF2816

 

Plusieurs maisons se visitent.

On entre par la pièce principale, où brûle un feu, toute l'année. Tout le bois et les cordes sont noirs, à cause de la fumée et de la suie.

Un grand panneau carré au-dessus du feu empèche les escarbilles de monter au plafond, et permet de mieux distribuer la fumée ; en effet, le plafond est à clairvoies, ce qui permet d'enfumer tous les étages pour protéger la structure et le toit des insectes.

DSCF2841

DSCF2871

DSCF2753

DSCF2848

 

Le toit est concu pour résister aux vents violents et aux mètres de neige qui tombent en hiver.

Pas un morceau de métal ; tout tient avec des cordes et des branches de noisetier. Le toit est posé sur la structure, dans des encoches qui recoivent le bas de la charpente. En cas de fort vent, le toit penche et oscille, mais grâce à l'élasticité du noisetier, il revient en place.

Les étages supérieurs sevaient à élever les vers a soie et à faire de la poudre à canon.

Le village a beau être isolé pendant des mois, le commerce a rendu les familles Waeda et Kanda très riches.

Tout ceci est très bien explique dans un programme de la NHK World que quelqu'un a mis sur Dailymotion (en deux parties); c'est en anglais, mais même si on ne comprend pas, les images sont parlantes.

DSCF2761

DSCF2763

DSCF2777

DSCF2778

DSCF2772

DSCF2859

DSCF2880

DSCF2890

DSCF2899

DSCF2782

DSCF2902

DSCF2898

 

DSCF2909

DSCF2788

DSCF2798

DSCF2830

DSCF2801

DSCF2886

 

Le temple Myozen-ji est aussi dans ce style.

DSCF2934

DSCF2960

DSCF2964-2

DSCF2980

DSCF2976

DSCF2988

DSCF2808

DSCF2991

DSCF2747


 

Je suis retrouné au même restaurant, excellent.

Ce soir, c'est sashimi (thon, ventre de thon, crevette, daurade), tempura de légumes et omelette japonaise

DSCF3070

DSCF3049

DSCF3057

DSCF3063

DSCF3074